Le tir Beursault

LHISTOIRE :

Le tir Beursault est une discipline française se déroulant en extérieur, dans un pas de tir particulier : le jeu d’arc ou jardin d’arc. Il s’agit de deux buttes de tir (butte « maîtresse » et butte « d’attaque ») qui se font face. Elles sont espacées de telle manière que l’archer tire à environ 50 m.

Historiquement, ce tir se pratiquait entre membres d’un club sous la forme de « parties de jardin » : chaque archer misait une somme, l’ensemble des archers tirait un nombre défini de volées et le vainqueur, désigné à la meilleure flèche, remportait la mise. Notez que le principe a été conservé dans le Tir du Bouquet !

LES REGLES :

Le tir se déroule sur des cartes Beursault dont le centre est placé à un mètre du sol. L’archer entre dans la première butte, tire une flèche, ressort, emprunte « l’allée des Chevaliers » pour la récupérer à la deuxième butte et tire dans le sens inverse.

Un aller-retour s’appelle une halte, et chaque tir comporte 20 haltes, soit 40 flèches tirées. Des gardes protègent chaque côté du pas de tir, de façon à ce que les archers puissent le longer sans risque. Il est en effet interdit d’emprunter l’allée centrale (l’allée du Roy), hormis le Roy lui-même.

LES CIBLES :

La carte est noire et blanche, avec des cordons comptant au désavantage de l’archer, sauf celui du centre.

Il y a 4 zones, de 1 à 4 points, mais le classement se fait en premier lieu au nombre d’honneurs, c’est-à-dire au nombre de flèches dans les zones marquantes.

En deuxième vient le nombre de chapelets : le nombre de flèches dans le « marmot », la zone centrale à 3 et 4 points. Le total des points permet seulement de départager les archers ex-aequo.